L’AUTO-HYPNOSE : LA SOLUTION POUR VOUS DÉFAIRE DE VOS COMPORTEMENTS LIMITANTS !


Près de 59 % des fumeurs (source : INPES santé) souhaitent arrêter de fumer, 9 Français sur 10 souffrent de stress au quotidien (source : OpinionWay) et enfin seulement 40 % des Français ont une bonne estime d’eux-mêmes (source : Statista).

Des chiffres qui en disent long sur la nécessité de trouver une solution simple et qui efficace.

Cette solution, vous l’avez compris, c’est l’auto-hypnose. J’imagine que vous en avez déjà entendu parlé, mais que vous ignorez son fonctionnement. Si vous rencontrez certains problèmes, qui vous pénalisent au quotidien, sachez qu’il est possible de s’en défaire, notamment grâce à l’auto-hypnose.

Qu’est-ce que l’auto-hypnose ?

L’hypnose est, depuis plusieurs années déjà, un traitement reconnu pour ses effets bénéfiques sur la gestion du stress, l’anxiété, les phobies, l’arrêt du tabac, la confiance en soi, l’insomnie, une addiction…

Ce qui est moins courant, c’est effectivement l’auto-hypnose. Il est vrai que vous n’avez pas nécessairement besoin de faire appel à un hypnothérapeute pour “guérir” ces différents “traumatismes”.

On appelle l’auto-hypnose, l’ensemble des procédés visant à s’hypnotiser soi-même et donc, sans aide extérieure.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’état d’hypnose n’est pas une phase de sommeil. Il s’agit plutôt d’une phase comprise entre le sommeil et l’éveil, semblable à une transe proche du rêve. En fait, vous vous êtes certainement déjà retrouvés en état hypnotique dans votre vie, sans même vous en rendre compte.

Avez-vous déjà essayés de parler à une personne et qu’elle soit tellement dans les “nuages”, qu’elle n’a pas prêté attention à ce que vous disiez ? C’est exactement ce phénomène-là.

L’idée de l’auto-hypnose est de se focaliser sur soi-même en oubliant complètement ce qui nous entoure.

Certains assimilent cet état de conscience à des techniques de relaxation poussées similaire à la méditation, même si ce n’est pas toujours vrai.

Comment pratiquer l’auto-hypnose ?

Finalement, la seule différence entre l’hypnose classique et l’auto-hypnose, c’est simplement que le thérapeute, c’est vous.

Il existe, bien évidemment, plusieurs techniques pour la pratiquer, mais nous n’allons nous focaliser que sur la manière, qui est vraisemblablement, la plus simple et efficace.

Installez-vous confortablement !

Pour obtenir les meilleurs résultats possibles, installez-vous dans un fauteuil ou un canapé, le plus confortable possible. Votre corps doit être complètement détendu, les pieds à plat au sol et vos mains posées sur vos cuisses. N’hésitez pas à vous mettre dans une pièce chaleureuse et silencieuse.

Puis, vous devez vous concentrer progressivement sur chaque partie de votre corps, des pieds jusqu’au sommet de votre crâne. Inspirez et expirez profondément.

Maintenant que vous êtes pleinement relaxés, vous sentez vos paupières lourdes.

Au passage, pensez à bien éteindre votre smartphone, télévision et autres appareils qui pourraient vous déranger.

La phase de l’autosuggestion

Pour commencer, vous devez savoir qu’une séance d’auto-hypnose ne doit traiter qu’un seul problème à la fois. Si par exemple, vous êtes anxieux de nature et que vous n’avez pas confiance en vous, focalisez votre attention sur un seul objectif uniquement, pendant votre séance. Sinon, vous n’aurez absolument aucun résultat.

Après avoir décidé quel problème vous allez régler, générez intérieurement des pensées qui guident votre inconscient vers la voie de la guérison.

Pour être persuasif, ne donnez pas d’ordre à votre subconscient, mais uniquement des phrases positives.

Par exemple : ne dites pas “j’espère que tout ira bien” mais “tout va bien”. La positivité doit être amenée au cœur-même de vos phrases, préférez “je vais réussir” à “je ne vais plus échouer”.

La cerise sur le gâteau : la visualisation

Une bonne séance d’hypnose doit se terminer avec des exercices de visualisations. C’est très simple, car vous devez vous imaginer dans des situations particulières, dans le seul but d’envoyer ces images à votre subconscient. Il doit réussir à penser comme vous aimeriez qu’il pense.

On retient plus facilement une stimulation visuelle. C’est pourquoi, si vous souhaitez arrêter de fumer, ne vous imaginez pas essayant d’arrêter de fumer, mais plutôt comme étant une personne n’ayant jamais fumé. Profitez de l’instant présent et votre inconscient ressentira le bonheur qui est en vous.

Pouvons-nous vraiment réussir l’auto-hypnose seul ?

Très bonne question et la réponse est très brève et simple : OUI.

En revanche, n’imaginez pas régler vos problèmes en seulement quelques séances, ce serait totalement faux. La clé de la réussite dans ces situations, c’est la persévérance. Même si parfois, vous avez l’impression que cela ne fonctionne pas, ne vous laissez pas abattre.

Tout travail finit toujours par payer. Puisque vous éliminez le problème à la racine, vous êtes certains d’y arriver avec le temps.


Un conseil : n’hésitez pas à vous créer une routine d’auto-hypnose. Cela multiplie généralement l’impact des effets sur notre inconscient. Faites le vide en vous et prenez du plaisir ! De multiples audios d’auto-hypnose sont disponibles sur la boutique, afin de vous aider à vous débarrasser de certains comportements limitants.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés